Ceux qui ne peuvent être briser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ceux qui ne peuvent être briser

Message par Ordo Tepes le Dim 5 Mar - 22:49

We are the ones who will never be broken
By
Ordo & Alexan
 
Personages:
Ordo Tepes (Spartan)
Cmd. Alexan Vrenna (Spartan)
Jason Fenix (Spartan)
Rakeara « K » (Spartan)
Lt. Eleanor Reeves (ONI)
Lt.-Colonel Gilad Torren (Airforce)
Cpt. Ilyana Tyffen (Airforce)
Cmd. Vasily Teikof (Navy)
Lt. Michael Stronebridge (Marines)
Sgt.-Chef Damien Scott (Marines)
Angelyna « Lyna » (IA ONI)
 
Chapitre 1 : Fireborn
 
1035 heures, 18 Septembre 2557 (Calendrier Militaire) /Système Solaire, Sydney,
Centre Bravo-6 du Haut commandement, Aile d’analyse des menaces.


L’équipe d’intervention Backdraft attendait depuis une bonne demie-heure dans la salle de briefing. Ils avaient quitté l’UNSC Infinty depuis quelques heures quand ils passèrent tous les postes de contrôle du centre Bravo 6 de l'ONI, l'Office of Naval Intelligence – Les Services de Renseignement de la Navy. Le groupe de Spartan avait été enfermé dans une des salles de réunion scellée du complexe, la seule autre présence humaine était un marine gardant l'entrée.

 
L’équipe, constituée de quatre membres, patientait dans la salle chacun à leur manière. Alexan Vrenna, chef d'escouade et ancien ODST, était tranquillement installé sur une des chaises situées dans un coin, le regard alternant entre la tablette dans ses mains et son second, le Spartan Ordo Tepes - ancien sous-officier de l’UNSC Army, faisant les cent pas dans l'allée centrale de pièce.

- Tu ne sais vraiment pas pourquoi on est là ?


- Pour la centième fois non, répondit l’intéresser sur un ton légèrement ton agacer.


- Rappelle-moi ce que disais l’ordre de mission ?


- Il n’y a pas eu d’ordre de mission, l’ordre de venir ici m’as été transmis directement par le commandant Lasky, j'en ai donc conclu que soit c'est une mission classée secret défense et dans ce cas il valait mieux éviter les questions inutiles, soit il en avait marre de réclamer du matériel à la logistique de la flotte et c'était l'occasion de se débarrasser de la cause de l'énorme trou dans son budget annuel. Je te laisse te faire ton opinion.


- Hey pour la dernière fois, je n’y suis pour rien si cet Elite en Ghost a surgit de nulle part devant le Warthog, se défendit Ordo en levant les bras au ciel.


- On est d’accord. Nos avis divergent quant à l'option employée, en l’occurrence le pare-buffle, pour éliminer la menace qu'il représentait. En plus de ne pas être obligatoirement LA solution à tout, je te rappel qu'un Warthog est munit d'une mitrailleuse de 12,7mm.
 
Alexan n’eut pour seule réponse qu'un grognement sonore montrant que sa petite remarque avait fait mouche. Il baissa le ton de sa voix avant de rajouter :
 
- Et surtout j’en ai marre de faire de la paperasse pour déclarer la perte ou la destruction de matériel.


- N’empêche que l’Elite faisait moins le fier après qu’on lui a passé dessus avec 3,5T d’acier.

Non mécontent de sa remarque Ordo laissa un large sourire s'affichait sur son visage alors qu'un léger rictus se dessinait sur celui de son chef d'escouade. Ce dernier allait surenchérir comme à son habitude, un jeu qu'ils entretenaient depuis des années, quand le marine à la porte l'ouvrit pour faire entrer deux officiers de l’Air Force, tous deux vêtus de leur uniforme de service, une femme et un homme, elle âgée d’une quarantaine d'année, lui d’une cinquantaine. Une feuille de chênes argentées de Lieutenant-Colonel trônait sur les épaules de l’homme tandis que des barrettes de Capitaine ornais le col de la femme. Le marine à la porte sortie et repris sa garde cette fois-ci depuis le couloir. Les deux pilotes et les Spartans se jaugèrent avant de se saluer, sans pour autant qu’Alexan ne se lève de sa 
chaise. Le patch, sur la manche des nouveaux arrivants, représentait un écusson au bord jaune et noir avec une faucheuse sur fond rouge surmonter d’un ruban noir marqué Strigon.

- Lieutenant-Colonel Gilad Torren, indicatif Talisman, commandant du 9eme escadron tactique et voici mon second le capitaine Ilyana Tyffen, indicatif Seaker, lança l’homme à l’intention des Spartans.
 
Après quelque secondes, Alexan se leva et tendit la main vers le Lieutenant, qu'il empoigna avec force en arborant un sourire à plein dent.
 
- Toujours autant de poigne, Vrenna !
 
- Tu ne te débrouilles pas mal non plus, Torren.
 
Après avoir serez la main d'Ilyana, Ordo l'imita.


- Content de vous revoir, alors ils ont fini par vous promouvoir ?


- En effet, à force de friser les moustaches au bâtiment de l’AFCom, ils ont craqué ! Ricana le pilote.

Le petit groupe se mit à discuter de tous et de rien, se rappelant les bons moments et les actions désespérées au combat qui parvinrent à sortir les deux unités des pires situations. Au bout d’un bon quart d’heure, la porte s’ouvrit de nouveau, laissant passer un lieutenant et un sergent des marines dans leur treillis sylvestre standard suivis par plusieurs officiers, dont l’Amiral Serin Osman - la CINCONI, le général Hogan, commandant en chef des Marines ainsi que le Général Dellert, commandant en chef de l’Air Force. Derrière eux se trouvait le contre-amiral Musa Ghanem - commandant du SpartanCorps, suivie de près par une jeune lieutenant en uniforme noir impeccable, vraisemblablement de l’ONI, accompagnée d'un homme au grade de capitaine.


Voyant tous ces hauts gradés pénétrer dans la pièce, dont les trois quarts siégeant au conseil de sécurité de l’UNSC, le sérieux et le professionnalisme des Spartans et des pilotes repris le contrôle et tous se mirent au garde à vous. L’Amiral Osman ainsi que toutes les grandes pontes présentes dans la salle s’installèrent derrière un large bureau situé sur l’estrade centrale. Les marines et la jeune officier du renseignement vinrent s'asseoir avec les autres soldats, se contentant d'un bref salue comme présentation.

 
Une fois tout le monde installé, la CINCONI s’éclaircit la gorge.

- Bonjour à tous ! Ne perdons pas de temps, si vous êtes réuni ici aujourd’hui, c’est pour former une force de frappe interarmées, nom de code : Task-Force 212…
 
L’Amiral laissa quelques instants s’écouler pour observer les réactions des soldats devant elle. Là où une certaine surprise se lisait sur le visage des unes, d'autre demeuraient parfaitement immobile. Il était cependant clair qu'elle avait maintenant l'attention générale de son auditoire.
 
- Comme vous le savez, depuis la fin de la guerre avec l'hégémonie Covenant nous avons dut faire face à de nombreuses menaces, les différents groupes rebelles et insurger jugeant judicieux de reprendre les armes maintenant que nous sommes en manque d'ennemi commun, les différentes sectes covenantes, conséquence de la guerre civile Sangheili, et plus récemment la colère d'un ancien Forerunner et son armée.
 
Elle marqua une légère pause, parcourant la salle du regard avant de reprendre.
 
- Tout ces combats ont eu un prix, parfois lourd, parfois inévitable. Aujourd'hui, nous devons lutter sur plusieurs fronts tout en essayant de réparer ce que vous avons perdu en trente ans de guerre. Aujourd'hui plus que jamais, nous devons montrer à la galaxie que nous ne sommes plus faible, et que l'humanité, que la Terre et ses colonies, pèsent dans la balance du pouvoir. Et pour ce faire, nous avons besoin d'éliminer chaque menace à l'instant même où elles se manifestent.
- C’est pourquoi nous avons décidé de former une force de frappe capable d’intervenir sur des délais très court, pour des missions à haut risque, allant du contre-terrorisme aux manœuvres de guerre éclair partout dans galaxie. Vous serez sous le commandement unique du conseil de sécurité de l'UNSC. Le lieutenant Eleanor Reeves, de l’ONI, sera l’officier de renseignement de la TF et le lien avec le conseil. Vous opérerez depuis l’UNSC Edge Of Tomorrow, une frégate lourde Strident, dirigé par le Capitaine Vasily Teikof.
 
Son regard se dirigea vers le Capitaine de vaisseau qui hocha la tête en signe d'approbation.
 
- La force de frappe à proprement parler sera constitué de l'équipe d'intervention spartan Backdraft, de la section Reaper des forces spéciales des marines et de la patrouille Strigon qui sera en charge de l’appui feu et du transport.
 
A la fin de sa phrase, la CINCONI marqua un temps de pause avant de se redresser sur sa chaise pour laisser la parole au Contre-Amiral Musa Ghanem, qui parcourra du regard l’assemblée avant de le fixer sur le Spartan Vrenna.
 
- Il en vient de ma responsabilité d'élire le commandant de la TF-212. Spartan Vrenna, veuillez-vous lever.
 
Le super-soldat s’exécuta et se mit au garde-à-vous.
 
- Spartan Vrenna, en ma qualité de Commandant en Chef du SpartanCorps, je vous promeus au grade de Commandant et vous confis le commandement de la Task Force 212
 
Le Vice-Amiral le saluât tandis que l’assemblée eu quelques applaudissements timides.
 
Le briefing terminé, l'Amiral Osman reprit la parole et s'adressa au Spartan fraîchement promu.
 
- Commandant Vrenna, veuillez me retrouver dans mon bureau après la réunion je vous prie, le Sergent Hayden à l'entrée vous y conduira.
 
- Bien mon Amiral, Répondit l’intéressé sans laisser transparaître sa surprise devant cette demande aussi soudaine qu'inattendue.
 
- Ceci conclu donc ce briefing, rompez.
 
Après un bref salut, les officiers quittèrent la salle, suivi de près par le reste des personnes encore présentes dans la pièce. Tous se dirigèrent vers la sortie à l'exception d'Alexan qui emboîta le pas du sergent des marines lui servant de guide. Ils passèrent plusieurs minutes à déambuler dans une dizaine de couloirs, et environs autant de postes de contrôles, pendant lesquelles le super-soldat eu le loisir de se questionner sur la raison de cette convocation, sans pour autant trouver de réponses qui lui conviennent. Au détour d'un dernier couloir le marine se figea et présenta la porte du bureau de la CINCONI avant de tourner les talons et de s'éloigner aussi vite qu'il était venu. Le Spartan s'apprêta à frapper à la porte quand cette s'ouvrit dans un sifflement, partiellement masqué par la voix enjouée qui se mit à résonner dans le couloir vide.
 
- Bienvenu Commandant Vrenna, je suis BlackBox mais vous pouvez m'appeler BB, vous ne vous êtes pas perdu en chemin j'espère ?
 
Ne sachant pas vraiment comment répondre à ce genre de question rhétorique, Alexan décida de jouer le bluff et de paraître le plus détendu possible, bien que l'IA devait déjà avoir scannée l'intégralité de ses systèmes vitaux.
 
- Je ne vous cache pas que quelques panneaux par-ci par-là ne serait pas un luxe.
 
- Oh je vous en prie, garder les formalités pour l'Amiral Osman. Et ne restez pas sur le pas de la porte, elle vous attend.
 
- Bien, BB.
 
Le bureau de Serin n'avait pas vraiment le cachet « ONI » auquel s'attendait Alexan. La décoration, quasi-inexistante, se composé uniquement d'un meuble-bar posé contre un mur, un bureau en chênes au fond de la pièce et deux chaises posées devant ce dernier, pour les  « invités », pensa le Spartan. Arrivé au milieu de la pièce, il se mit au garde à vous et attendit une réaction.
Assise derrière son bureau, Serin Osman reposa le document qu'elle était en train de consulter et scruta l'homme en face d'elle de la tête aux pieds, ce qui ne manqua pas de le mettre mal à l'aise.
 
- Repos Spartan, vous pouvez vous asseoir.
 
- Si ça ne vous dérange pas Amiral, j'aime autant rester debout.
 
- Soit.
 
Elle lui tendit un dossier contenant différentes informations au sujet de la force de frappe dont il venait d'être promu Commandant, mais ne tarda pas à constater des documents où figurait la mention « classé top secret ». En les parcourant rapidement, il remarqua la présence de différents plans d'armure MJOLNIR ainsi qu'une série de codes d'accès dont il ignorait la signification. Avant qu’aucun son ne puisse sortir de sa bouche, l'Amiral reprit.
 
- Ceci, elle tapota du doigt le double des documents posés sur son bureau, est tout ce dont vous allez avoir besoin pour diriger les futures opérations de la TF-212 en tant que commandant.
 
Elle marqua une légère pause.
 
- Vous n'aurez pas manqué de constater que certains de ces documents sont marqués comme confidentiels. En ce sens, ils ne concernent pas directement cette activité, du moins pas de manière officielle.
 
Essayant de dissimuler au mieux son incompréhension, Alexan se tenta d'interroger sa supérieure.
 
- Je ne pense pas bien saisir ce que vous attendez de moi, Amiral.
 
Osman s'éclaircit la voix avant de reprendre.
 
- Ce que j’attends de vous Alexan, c'est que vous soyez mes yeux et mes oreilles au sein de votre nouvelle affectation.
 
- Je ne comprends pas. L'ONI ne fait-il pas déjà partie intégrante de la formation de la TF-212 ?
 
- Vous m'avez mal comprise. Je veux que vous soyez MES yeux et MES oreilles au sein de la force de frappes.
 
Après avoir déglutit en prenant bien soin de faire le moins de bruit possible, Alexan s'osa à lancer un regard interrogateur à son interlocutrice, qu'elle ne rata pas.
 
- Cette opération... Cette équipe a pour but d'effectuer toute sortes de missions à haut risque et dans la plus grande discrétion, en totale indépendance. Pas que je ne fasse pas confiance à ses différents membres où à leurs supérieurs respectifs, mais je préfère garder un As dans ma manche pour ne pas avoir à regretter quoi que ce soit lors des longues soirées d'hiver.
 
- Je comprends Amiral, permission de parler librement ?
 
- Accordé.
 
- En somme, vous me demandez d'espionner mes hommes ?
 
- En somme, oui. Bien que je n’aie pas de doute concernant vos Spartans, je préfère m'assurer que le déroulement des opérations futures se passe dans les meilleures conditions possibles. Le passé nous a malheureusement apprit que rien n'est pire ennemi que nos meilleurs alliés.
 
- Et en quoi va consister mon rôle dans tout cela ?
 
- Je veux un rapport complet et détaillé de tout ce qui se passe au sein de l'équipe lors des déploiements, et ce tous les trois jours. Vous avez les codes d'accès et de cryptage dans les documents pour faire parvenir les rapports à BB où que vous vous trouviez dans la galaxie. Il va de soi que ces documents devront être gardé sous scellés et inconnu des autres membres. Je veux être prévenue du moindre comportement suspect ou anormal, quel qu’il soit et de qui que ce soit.
 
- Bien mon Amiral. Et concernant les plans de l'armure figurant dans le dossier ?
 
Cette fois, ce fut Blackbox qui répondit à la question, se matérialisant sous la forme d'un cube bleu lévitant à quelques centimètres au-dessus du bureau de la CINCONI.
 
- Il s'agit d'un nouveau modèle équipé de toutes les technologies de pointe disponible en termes d'amure modulable, nom de code HUNTER. Une partie de ma matrice logicielle a été implémenté directement dans les couches profondes de l'armure, permettant à ma matrice principale de s'y connecter directement si cela est nécessaire. Soyez reconnaissant, vous êtes seulement la deuxième personne à en être équipé à ce jour, et l'autre modèle ne possède pas ce petit cachet « BB Approval ». Il est naturel d'équiper nos meilleurs éléments de notre meilleur équipement. Et ne vous inquiétez pas pour vos coéquipiers, la version officielle et qu'un changement de grade et d'affectation a nécessité un changement dans votre équipement afin de mieux convenir à vos nouvelles fonctions.
 
BB termina sa phrase avec ce qui ressemblait le plus à un rictus, du point de vue d'un cube évidemment. Serin reprit la parole tout en réorganisant les différents documents et classeurs présent sur son bureau.
 
- Votre mission est-elle claire Commandant ?
 
- Parfaitement claire, mon Amiral.
 
- Je n'ai malheureusement plus beaucoup de temps à vous accorder, vous avez des questions ?
 
- Une seule, Amiral, pourquoi moi ?
 
Serin marqua une pause, cherchant la manière la plus simple de répondre au soldat se tenant en face d'elle.
 
- Disons simplement que vous m'avez été chaudement recommandé pour ce poste par des personnes de confiance.
 
Le silence retomba dans la pièce tandis que BlackBox disparaissait de manière théâtrale, tel du sable balayer par le vent. Sans lever les yeux du document qu’elle étudiait la CINCONI s'adressa de nouveau au Spartan.
 
- Autre chose Commandant ?
 
- Non, Amiral.
 
- Bien, vous pouvez disposer.
 
Sans un mot de plus, Alexan quitta la pièce après avoir salué son supérieur. Plusieurs secondes s'écoulèrent avant que la voix de BB ne retentisse de nouveau dans la pièce.
 
- Vous pensez qu'il fera l'affaire ?
 
Serin mit en pause la lecture de son document, laissa échapper un soupire avant d'ouvrir l'un des tiroirs de son bureau et dans tirer un petit sachet. Elle en sortie une feuille de gingembre séché et la porta à sa bouche, savourant la saveur de la friandise. Elle se laisse tomber dans son siège, contemplant la porte que le Spartan avait franchi quelques minutes plus tôt avant de répondre sur un ton égal à celui de l'IA.
 
- Mal et Vaz l'ont déjà vu à l’œuvre et ont décortiqués son dossier page par page, s'il ne fait pas l'affaire c'est que son dossier est faux ou incomplet, et dans ce cas que je ne mérite pas mon poste.
 
 
 
Le Lieutenant Michael Stonebridge était adossé à l’ombre d’un arbre dans la cour principale de Bravo 6. Le Marine semblait avoir une bonne trentaine d’années, mesurant un peu plus d'un mètre quatre-vingt, et arborait une coupe courte réglementaire couleur brune. A ses côtés se tenait le Sergent-Chef Damien Scott, son second au sein de l'escouade Reaper, bien plus petit que son supérieur, mesurant à peine un mètre soixante-dix et n’avait pas encore atteint la trentaine. Les deux hommes devisaient tranquillement en attendant le Pélican qui devait les emmenez à bord de l’UNSC Edge Of Tommorow, leur nouvelle maison, pour un bon bout de temps, à ce qu’ils avaient compris. Les deux hommes observaient leurs nouveaux collègues avec appréhension.
 
- Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on se retrouve au milieu d'un groupe sacrément hétéroclites, commença Micheal.
 
Comme un seul homme, Scott finit le raisonnement de son collègue
 
- Ouai... des Spartan, et plutôt jeunes avec ça, des pilotes chevronnés, un Capitaine de la Navy... On a même le droit à une jeune officier du renseignement, vu sa dégaine, elle doit être à peine sortit de l’école des barbouzes.
 
Michael grimaça légèrement à cette idée, mais se dépêcha de masquer son expression avant qu'elle ne soit trop visible, quelques secondes trop tard, son collègue ayant eu le temps de la remarquer. Damien lui donna un petit coup de coude dans les côtes.
 
- On va tester un peu l'ambiance.
 
- Vas-y mollo... Lui recommanda son Lieutenant.
 
Scott se racla la gorge et fit signe à l'officier de l'ONI avant de lancer :
 
- Hey, Lieutenant ! Vous ferez attention de ne pas froisser votre uniforme, le terrain ce n’est pas aussi reposant que l’école !
 
La jeune femme s’apprêtait à répondre en se dirigeant vers eux l’air furieux, ce qui ne manqua pas de décrocher un rictus aux deux Marines. Elle ne put cependant finir sa course vers les deux Marines. Ordo, le Spartan blond de deux mètre zéro cinq, s'interposa devant elle et passa son regard d'un camp à l'autre avant de le diriger fixement vers les Marines.
 
- Dites-moi Sergent Scott, il me semble que les Marines sont mal placés pour ce genre de remarque, eux qui arrivent toujours après les ODST !
 
Scott lâcha un grognement tandis que son Lieutenant laissa échapper un gloussement à la vue de son second, visiblement très gêné de sa manœuvre. Suite ce petit échange bon enfant, Damien Scott fit volte-face et se dirigea vers le reste de son escouade. Le Lieutenant Stonebridge se rapprocha d'Eleanor tandis qu'Ordo reporta son attention sur elle, affichant sur son visage un léger sourire que la jeune femme ne lui rendit pas. Le Marine finit sa course en saluant poliment les deux autres soldats.
 
- Lieutenant Michael Stonebridge, chargé du commandement de l'escouade Reaper. Veuillez excuser mon second Lieutenant, il est du genre taquin.
 
- Merci de veillez à ce que cela ne se reproduise plus Lieutenant, je ne sais pas pour vous, mais pour moi l'académie militaire s'est terminé il y a un bon moment. Dit-elle en fixant son regard de jade dans les yeux de Michael. Elle poursuivit en se tournant cette fois vers Tepes.
 
- Et je suis suffisamment grande pour me défendre seule, Spartan.
 
- Doucement « Madame service secret », rétorqua Ordo d'un ton calme. Inutile de me montrer maintenant que vous en avez dans le ventre, nos opérations futurs s’en chargerons bien assez vite. Sinon plus sérieusement.
 
Il sortit une feuille d’un porte document cartonner et la lui tendit.
 
- Le général Hogan m’a demandé de voir avec vous pour l’approvisionnement en armes et matériels, voici ce dont nous aurons besoin dans un premier temps pour accomplir le boulot du conseil, la liste a été établie conjointement avec les différentes escouades.
 
La jeune femme parcouru la liste, ses yeux s’écarquillant au fur et à mesure de sa progression.
 
- Vous êtes sûr que tout est nécessaire, Tepes ? Tout ça me semble un peu démesuré compte tenu de notre nombre...
 
- Envoyez donc la liste au service d’approvisionnement de l’ONI, ils se chargeront du reste et je pense qu’au vu de « qui » nous finance, il ne risque pas d’y avoir de soucis de budget.
 
Le Spartan lui fit un clin d’œil avant de se diriger vers le Capitaine de Frégate Teikof qui discutait déjà avec le Colonel Torren.
 
Michael Stonebridge, qui n'avait pas raté une miette de la conversation, s'approcha un peu plus du Lieutenant Reeves, toujours le regard posé sur la feuille de papier qu'elle tenait fermement.
 
- Vous permettez que je jette un coup d’œil, Lieutenant ?
 
Sans un mot, Eleanor lui tendit la feuille et regarda autour d'elle. Les différentes escouades s'étaient pour la plupart regroupées entre elles et discutaient, sûrement de leur nouvelle affectation. Elle ne put qu'être perplexe quant au succès de cette coalition en constatant que peu d'entre eux n'osaient se mélanger. Elle fut sortie de ses pensées par le soldat toujours debout à côtés, parcourant la liste.
 
- Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on ne va pas s'ennuyer. Il reporta son attention sur la jeune officier. Vous savez sur quelle classe de vaisseau nous embarquons ?
 
- De ce que j'en sais, il s'agit d'une Strident, visiblement modifié par les soins de l'ONI pour convenir aussi bien à des combats navals qu'à des missions de reconnaissances furtives. Vous pouvez me rendre la liste, je vais aller la porter au service d'approvisionnement.
 
Le Marine lui tendit la feuille et lui adressa un signe de tête avant de la regarder retourner à l'entrée du complexe. Elle s'arrêta près d'un des gardes et lui confia la feuille, accompagnée sûrement des explications nécessaires à la livraison du matériel, le garde lui fit un signe de tête approbateur et s'enfonça plus profondément dans le complexe. A l'instant où elle allait tourner les talons et retourner auprès de sa nouvelle équipe un autre individu sortit du bâtiment, elle se mit au garde à vous et le salua vivement. L'homme de plus de deux mètres lui rendit son salut et lui adressa quelques mots, après quoi elle détendit ses muscles et marcha à ses côtés vers le reste de la force d'intervention sans qu'aucun des deux ne prononce un mot. Michael scruta discrètement de la tête au pied son nouveau commandant, Alexan Vrenna, ce qu'il n'avait pas eu le temps de faire jusque-là.
 
Le Spartan devait mesurer dans les deux mètres vingt et arborait une légère barbe de trois jours qui, au vu de son état, ne faisait pas l'objet d'un entretien régulier, ce qui donnait à l'homme un air plus vieux qu'il ne devait vraiment l'être. Le Marine s'arrêta quelques secondes sur les cheveux du super-soldat. Ces derniers, comme dans quasiment tous les corps de l'armée, arborait traditionnellement un coupe courte voire inexistante. Michael fut donc surpris de constater que la moyenne des mèches situées sur le crâne d'Alexan devait avoisiner les cinq à dix centimètres, toutes projeter vers l'arrières avec plus ou moins de soins, ce qui donnait à l'ensemble un effet déstructuré. Michael se demanda même si je genre de coupe était permise au sein de l'UNSC, mais ne perdit pas plus de temps sur cette question car l'homme s'approchait maintenant assez près de lui pour qu'il remarque l'analyse complète que le Marine faisait de lui. Il le salua en passant près de lui et se dirigea vers le reste de son escouade spartane, qui s’était vu gagner deux membres depuis la réunion. Le Lieutenant Reeves quant à elle s'apprêta à s'asseoir dans un coin de la cour quand un vrombissement les fit tous lever la tête.
 
Les Pélicans étaient là.
 
 
Le voyage à bord des Pélicans se passa comme prévu, sans encombre. Alexan était plongé dans ses pensées et se repassait en boucle la conversation qu'il avait eu une dizaine de minutes plus tôt avec la Directrice de l'ONI quand une main vint agripper fermement son épaule.
 
- Alors elle te voulait quoi Osman ? Ça y est, t'es viré ? S'enquit Ordo le sourire aux lèvres.
 
Cherchant rapidement une réponse neutre, et un mensonge, Alexan s'extirpa de ses songes.
 
- Bah, le baratin officiel sur les responsabilités d'un commandant d'une si grande équipe, etc etc. Rien qui ne t'aurais intéressé je t’assure.
 
Ordo ouvrit la bouche pour s'apprêtait à répondre mais c'est une voix derrière lui qui prit la parole plus rapidement.
 
- C'est sûr que le baratin officiel c'est pas pour lui, il a déjà bien du mal à aligner trois mots correctement quand il n’est pas sous pression !
 
L'interjection venait du Spartan Rakeara-013, le seul Spartan-IV à la connaissance de Vrenna qui avait voulu garder le système de nommage des anciens Spartans, aussi bien que personne à part les hauts gradés ne connaissaient son vrai nom, ce qui n'avait jamais empêché les autres membres de Backdraft de le considérer comme leurs frères d'armes.
 
- Fermes ta gueule K. ! rétorqua Ordo en se tournant vers son équipier.
 
Une autre voix surgit d'un coin du compartiment passager du transport de troupe.
 
- Calmez-vous les filles, on est bientôt arrivé.
 
Il s'agissait du dernier membre de Backdraft, Jason Fenix plus souvent juste appeler « Jason » par ses coéquipiers pour des raisons de simplicité. Il était assis en face de Rakeara, les bras et jambes croisés et regardait la scène d'un air amusé. Il était le seul de l'équipe à avoir le crâne rasé très court, lui donnant un air de vétéran, ce qu'il était plus ou moins en tant que plus vieux membres de l'équipe.
 
- Jason a raison, commença Vrenna. N'allez pas nous faire honte devant tout le monde tous les deux, vous réglerez ça dans vos chambres respectives, pensez juste à bien attacher une chaussette à la poignée, qu'on sache qu'il ne faut pas vous déranger.
 
Les quatre Spartan se regardèrent avant de laisser échapper des rires et de légères insultes les uns envers les autres quand ils sentirent que le Pélican venait de se poser à l'intérieur de la baie amarrage de l'UNSC Edge of Tomorrow.
 
Le régime des moteurs diminua et une voix emplit le compartiment arrière du transport.
 
-Mesdemoiselles, messieurs, ici le Lieutenant Avalanche votre commandant de bord, nous venons d’apponter à bord de l’UNSC Edge Of Tomorrow, la température extérieure est de 23,5°C, merci de ne pas oubliez vos bagages sous vos sièges et de ne rien laisser traîner à bord de l'appareil. Bonne journée.
 
Avalanche était l’un des deux autres pilotes avec Sherpa, qui pilotait l’autre Pélican venu les chercher, faisant partie du détachement que le Colonel Torren avait choisi pour l'affectation. Les Spartans ne l’avait pas vu mais d’après sa voix c’était un jeune homme plein d’assurance et munit d'un certain sens de l'humour, ce qui ne déplut guère aux quatre hommes. Les super-soldat se levèrent et saisir leurs sacs tandis que la rampe arrière s’ouvrait sur un hangar relativement vaste pour un vaisseaux de petit tonnage. Alexan descendit en premier suivit de ses hommes, quelques mètres plus loin la même scène se déroulait au pied du second transport qui avait amené le reste du groupe à bord.
 
- Je me demande comment le pilote a su que K. était une femme à barbe !
 
- Toujours de l’humour sous la ceinture spartan !
 
C’était le Lieutenant Reeves qui venait de lancer la remarque acerbe sans s'arrêter devant l’escouade et se dirigeait à présent vers une coursive du vaisseau.
 
-Hey bien mec... On ne peut pas dire que t'as la côte, tu veux les rames qui vont avec ou tu vas pagayer avec les bras ?
 
Les Spartan lâchèrent tous un rire discret, hormis Ordo dont l’humour venait d’être sauvagement abattu par la jeune Lieutenant. Les pilotes rejoignirent leurs passagers fraîchement débarqués pour se présenter et des conversations débutèrent ci et là. Elles furent toutes coupées par l'apparition soudaine d'une femme d’une vingtaine d’année flottant au milieu de la baie. Elle arborait une coupe de cheveux mi-longs coiffée dans un carré plongeant parfait. Elle possédait un visage fin orné d'une paire de lunettes rectangulaires. Tout le monde était au courant que les IA choisissaient elle-même leur apparence, Vrenna se demanda donc ce qui avait pu amener celle-ci à décider d’apparaître munit d'un T-shirt visiblement blanc couvert d'un gilet en jean bleu sans manche et d'un pantalon de la même couleur, le tout baignant dans une légère lueur violâtre. L'apparence humaine -plutôt normale même- de cette IA fit se demander à Alexan la raison de l'apparence de BlackBox.
 
- Bonjour à tous, je suis Angelyna, l’IA affecter à votre unité. Bienvenue sur l'UNSC Edge Of Tomorrow. Vu que le vaisseau est en équipage réduit chacun d’entre vous disposera d’une cabine individuelle. Elle se tourna vers les Spartan avant de continuer.
 
- L’entrepôt numéro 2 a été spécialement aménagé pour recevoir les gyro frame avec vos armures, elles vous y attendent déjà d’ailleurs. Sauf la vôtre Commandant Vrenna, cette dernière vous sera remise sur la station Black Flag de l’ONI où nous allons faire une escale pour embarquer tous le matériel commandé par votre second. En attendant vous pouvez vaquer à vos occupations le temps de notre transit vers la station, à moins que le commandant Vrenna ai quelques choses à ajouter.
 
A ces mots l’IA disparu et Alexan fit signe à toutes l’équipe qu’ils pouvaient disposer. Les Marines saisirent les sacs à leurs pieds et suivirent leur officier en direction des quartiers de l’équipage, suivis de près par le Capitaine Teikof, se dirigeant vers la passerelle. Il ne restait plus dans le hangar que les Spartans et les pilotes. Ces derniers commencèrent une inspection des Pelicans lourdement armés. Après avoir observé la scène quelques secondes, Alexan se tourna vers Ordo.
 
- Tu as commandé quoi pour que l’on ne puisse être livré à domicile ?
 
Ordo haussa les épaules avant de répondre.
 
- J’ai vue avec le Colonel et le Lieutenant des marines, j’ai demandé plusieurs caisses d’armes individuelles, le tout avec leur kit d’amélioration. Pour compléter j’ai aussi ajouté un peu de tout en armes lourdes, au cas où.
 
Jason leva un sourcil d'un air interrogateur en direction du Spartan
 
- Ça représente au mieux un container de fret, non ? Un Pélican suffirait à nous livrer normalement.
 
- J’ai aussi prévu des véhicules avec leurs munitions. Répondit l’intéressé.
 
- Du genre ? Demanda Rakeara sur le même ton.
 
- Et bien on à vue avec les Marines, il y a plusieurs Warthogs et quelques autres trucs. Pour les pilotes, ils récupèrent leur chasseurs Broadsword, mis à niveau pour nos futures missions.
 
- Ouais c’est vrai que vu ton sens de la retenue, on risquait de manquer de matériel, ajouta Alexan sur le ton de l'humour avant de sortir son bloc de données et d'y entrer son code personnel.
- Impec', l'IA m’a déjà transmis le trajet de notre position jusqu'au complexe de l’ONI, on sera amarré dans une heure, d’ici là installez-vous et familiarisez-vous avec notre nouvelle maison. Je pense que les choses sérieuses ne tarderont pas à commencer après le ravitaillement. Rompez !
 
Les super-soldats se dispersèrent dans le vaisseau. Jason et Alexan partirent s’installer dans leurs quartiers tandis que K. et Ordo se dirigèrent vers l’entrepôt, transformé pour l'occasion en une sorte de « vestiaire pour Spartan ».
 
Les portes s’ouvrirent, Rakeara et Ordo pénétrant à l’intérieur de la salle. Les Gyro Frame, de grandes machines automatisées conçues pour placer et enlever l'armure des Spartans, avaient été disposés deux par deux de chaque côté de la pièce. Les containers des armures étaient stockés dans le fond. Au même moment l’Edge Of Tomorrow s’ébranla, signe qu’ils étaient en route pour la station Black Flag. Ordo fit un signe de tête à Rakeara et pointa du doigt l'une des consoles de commande de la pièce.
 
-Allez ! Profitons de cette petite heure pour voir si le matos a été correctement calibré.
 
Rakeara hocha la tête en signe d'approbation et s’installa sur un des postes informatiques. Il vérifia les données réglées sur chaque machine, la moindre erreur dans le calibrage pouvant être dangereuse pour le Spartan à l'intérieur. Son équipier quant à lui vérifia les Gyro Frame en elles-mêmes pour inspecter leur bonne installation. En temps normal c’était une équipe de technicien qui s’occupaient de l’entretiens de l’équipement mais nombre de Spartans avait reçu une formation pour entretenir leurs équipements sans aide extérieur, dans les cas où ils devraient travailler en équipe réduite sur de longue période d'activité.
 
 
 
Le lieutenant Reeves entra dans sa cabine claquant la porte derrière elle. Sa nouvelle affectation venait à peine de commencer que deux de ces membres l’énervais déjà avec leur humour lourd de machos. Eleanor posa son sac marine sur sa couchette et en sortie plusieurs paquets de linge qu’elle rangea immédiatement dans le placard, elle se changea ensuite retirant son uniforme de cérémonie blanc pour enfiler celui de service noir, qui se prêtait bien mieux à la vie sur un bâtiment de guerre. Elle défie son chignon et recoiffa ses cheveux châtains clairs par une simple queue de cheval. Une fois la pièce en ordres le lieutenant passa un ceinturon noir avec un holster de cuisse qu’elle lesta d’un magnum socom puis elle sortit dans la coursive ou le commandant Vrenna et le spartan Fenix discutait chacun dans le chambranle de leur cabine respective, elle les saluât et partie en direction de la passerelle.

_________________


avatar
Ordo Tepes
Admin

Messages : 3
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur http://www.wiki-fic.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum